Dr Pierre Sultan, Dentiste à la Défense, 1 Place des Reflets, 92400 La Défense / Courbevoie
Solution de traitement
dans QUESTIONS/réponses

“ Comment traiter le déchaussement des dents ? ”

Le déchaussement dentaire témoigne d’une mauvaise attache de la dent à la mâchoire, due à une perte osseuse le long de la racine, s’accompagnant d’une récession de la gencive.


Ce déchaussement lié à une inflammation de la gencive et de l’os (également appelé parodontite) toucherait en moyenne 15 à 20 % des personnes âgées de 35 à 44 ans, selon l’OMS. Bien que cette maladie soit plutôt commune, il ne faut pas la sous-estimer pour autant. En effet, les conséquences qu’elle peut générer sont désastreuses et conduisent dans le pire des cas à une perte de dents. Voici ce qu'il faut savoir pour prévenir correctement les risques de ce fléau dentaire. 

Les symptômes et causes de déclenchement

En cas d’inflammation de la gencive ou gingivite, il est conseillé de consulter un dentiste dans les meilleurs délais pour mettre toutes les chances de votre côté et inverser le processus.

Les symptômes qui doivent vous alerter

Les symptômes d’un déchaussement des dents sont les suivants :

  • Une sensibilité accrue de vos dents au contact du chaud et du froid. 
  • Une sensation d’allongement de votre dent. 
  • Un saignement anormal de vos gencives lors du brossage des dents.
  • Vos gencives se rétractent et laissent apparaître petit à petit la racine de vos dents. 
  • Des intervalles qui apparaissent entre les dents





Voici plusieurs des causes qui peuvent être à l’origine d’un déchaussement des dents : 

  • Le premier facteur est héréditaire. 
  • Une carie, l’accumulation de plaque dentaire puis de tartre et une mauvaise hygiène dues à une négligence ou un mauvais brossage de dents, peuvent être également à l’origine du déchaussement dentaire. 
  • Le bruxisme, ou le fait de grincer ou serrer des dents involontairement, peut également favoriser l’apparition de ce phénomène. 
  • Le fait de fumer peut également en être la cause. 
  • Avec l’âge, les gencives moins irriguées peuvent entrainer des récessions gingivales puis des pertes osseuses le long de la racine dentaire.
  • Une maladie ou un mauvais alignement des dents peuvent également être un facteur déclencheur. 
  • Le diabète, le stress, une carence en vitamines C sont également des facteurs plus rares mais qui peuvent jouer en faveur de l’apparition d’une gingivite. 

Traitements du déchaussement des dents

Une visite chez le dentiste

Il est donc impératif de prendre rendez-vous chez votre dentiste sans tarder, dès lors que vous avez le moindre doute. Ce dernier étudiera votre dentition en effectuant une radio panoramique. S’il s’avère que vous présentez bel et bien une inflammation de la gencive et un risque de déchaussement dentaire, le dentiste procédera à un traitement curatif. 



Il va tout d’abord procéder à un détartrage complet de vos dents, puis effectuer un surfaçage pour éliminer les bactéries et la plaque dentaire qui réside au niveau de la racine de vos dents. Ces opérations auront pour but de récupérer un peu d’os et de stabiliser la maladie en faisant de nouveau adhérer les dents aux parois de la gencive. Après l’intervention, vous devrez très certainement prendre des antibiotiques prescrits par le dentiste pour favoriser le processus de récupération immunitaire. 


Il faudra revenir chez le dentiste tous les 3 mois puis tous les 6 mois pour vérifier que l’inflammation des gencives n’est plus présente.



En cas de récidive, avec perte osseuse responsable de poches parodontales entre la racine et la gencive le dentiste pourra proposer une intervention sous anesthésie locale qui va permettre une désinfection en profondeur des tissus et un renforcement de l’attache de la gencive contre la racine des dents. 



Lorsqu’il existe une perte de gencive le long de la racine on peut envisager une greffe de gencive à partir de gencive prélevée au palais et maintenue sur la racine dénudée par un lambeau de muqueuse gingivale suturé qui recouvrira le greffon. 


Cette intervention est faite sous anesthésie locale au cabinet dentaire. 

Toutes ces techniques peuvent être associées à des techniques régénatives.

  • Utilisation de membrane collagène associée ou non à des greffes osseuses.
  • Des matières régénatives telles que le straumanne emdogain : gel protéinique servant à remplir les poches formées par le déchaussement des dents qui permet la régénération des tissus parodontaux (gencive, os).

Les traitements naturels

Pour lutter contre le déchaussement dentaire, vous pouvez utiliser ces solutions : 

• Le coenzyme Q10 : il a une forte efficacité pour prévenir et lutter contre une inflammation des dents. 

• Le bicarbonate de soude : il permet de réduire l’inflammation dentaire. 

• L’extrait de thé vert : ses antioxydants sont un atout majeur pour lutter contre la plaque dentaire. 

• Le gel d’aloe vera : il permet une meilleure cicatrisation et a des bienfaits anti-inflammatoires. 

• L’huile d’avocat : il est un excellent anti-inflammatoire. 

• L’extrait de pépin de pamplemousse : utilisé comme bain de bouche, il a de nombreux avantages dont des vertus anti-inflammatoires, anti-bactériennes et anti-parasitaires. 

Le traitement au laser

Pour un traitement efficace de l’infection, il est possible de recourir à la solution du soin par laser. Cette dernière va favoriser une cicatrisation optimale pour rattacher les tissus de la gencive aux dents. Les résultats sont visibles 1 semaine après l’opération et aucune douleur ni inconvénient n’est à déplorer après l’intervention.


Les solutions pour éviter le déchaussement des dents

Pour prévenir les risques d’un déchaussement des dents, il est important de préserver une bonne hygiène bucco-dentaire en toute circonstance. Pour se faire, il est conseillé de se laver régulièrement les dents (2 à 3 fois par jour) et d’effectuer un brossage correct avec une brosse adaptée : à poil souple ou une brosse à dents électrique (qui élimine davantage de plaque dentaire). Privilégiez un dentifrice pour gencives sensibles si l’infection commence d’ores et déjà à se manifester. 

Il est également conseillé d’effectuer un bain de bouche après votre brossage de dents. Ce dernier agira en complément pour éliminer les bactéries et soulager la douleur, si elle est présente, grâce à ses vertus anti-inflammatoires. 

Il est bon d’utiliser chaque jour du fil dentaire pour retirer les restes alimentaires et les bactéries dans les cavités. Ceci pourra être complété par l’utilisation de brossettes inter dentaires ou d’un hydropulseur.


Pour finir, effectuer un détartrage complet chez votre dentiste, deux fois par an, est recommandé pour garder des dents saines et prévenir un déchaussement dentaire.


Source :
Date de création : 29/08/2017
Date de modification : 22/04/2019
Fiche suivante
Qu’est-ce que la plaque dentaire ?