Dr Pierre Sultan, Dentiste à la Défense, 1 Place des Reflets, 92400 La Défense / Courbevoie
Solution de traitement
dans QUESTIONS/réponses

“ Comment traiter le déchaussement des dents ? ”

Il n’existe pas un traitement unique contre le déchaussement des dents, car il n’existe pas qu’une seule forme de maladie parodontale.

Quelles solutions contre le déchaussement des dents ?

Les maladies parodontales ou « déchaussement des dents » représentent la principale cause de la perte des dents chez l’adulte. Mais ce n’est pas une fatalité.

Le déchaussement débute en surface par la gencive et se poursuit en profondeur au niveau des tissus qui soutiennent les dents. Sans traitement il aboutit à la perte des dents.

Les symptômes qui doivent vous alerter


Les symptômes d’un déchaussement des dents sont surtout ceux de la gingivite. Les signes qui doivent vous pousser à consulter votre dentiste sont :


  • Une sensibilité des dents au contact du chaud ou du froid
  • Votre dent vous semble soudain plus longue
  • Si vous regardez votre gencive, vous commencez à apercevoir la racine au-dessus de celle-ci qui s’est rétractée
  • La dent va commencer à bouger
  • Le saignement des gencives au moment du brossage des dents


Dès que vous ressentez ou que vous apercevez de l’un de ces signes, nous ne pouvons que vous conseiller de consulter rapidement un dentiste.



Traitement contre le déchaussement dentaire

C’est sans doute la partie qui vous intéresse le plus : le traitement du déchaussement dentaire. La première chose à faire est bien sûr de prendre un rendez-vous chez votre dentiste. Il vous fera très certainement une radio panoramique de votre dentition.

La première étape du traitement pour un déchaussement dentaire va consister à éliminer l’inflammation. Pour cela une seule solution de départ : enlever la plaque de tartre et les bactéries. Votre dentiste va donc procéder à un détartrage complet en dessous du niveau de la gencive et au-dessus.




Il va également procéder à un surfaçage. Cette étape a pour but d’éliminer les bactéries mais également la plaque dentaire qui se trouve au niveau de la racine pour que la zone soit lisse et qu’elle permette à la gencive d’adhérer à votre dent.


Pour le surfaçage, le dentiste utilise des outils spécifiques pour nettoyer les poches parodontales. Grâce à ces étapes, il est possible de récupérer un peu d’os mais le but est surtout de stabiliser la maladie parodontale en veillant à ce qu’elle ne reprenne pas.

Le dentiste peut vous prescrire des antibiotiques en association au surfaçage. 


Récession gingivale et chirurgie

Dans le cas d’une récidive ou lorsque le simple détartrage n’est pas suffisant, votre dentiste peut vous proposer de passer par la phase chirurgicale. Rassurez-vous, ce n’est pas une grosse opération chirurgicale bien au contraire. Il s’agit d’une solution minimaliste et peu invasive.


Elle se passe dans le cabinet de votre chirurgien-dentiste et sous anesthésie locale. Cette intervention consiste à décoller un peu la gencive afin d’accéder aux zones qui doivent être traitées. Le chirurgien-dentiste va ensuite désinfecter les tissus.


S’il y a des lésions, il va mettre en place des produits qui vont permettre à l’os de repousser et qui vont améliorer l’attache de la gencive contre la racine de la dent.

Une simple consultation de contrôle doit avoir ensuite lieu tous les 3 mois qui suivent l’intervention.


Quelques explications sur la greffe de gencive

La greffe gingivale est envisagée lorsque vous ressentez une réelle gêne, lorsque la dent est menacée et lorsque vous ressentez une douleur importante liée à la rétractation de la gencive. Il faut cependant savoir que cette opération n’est pas remboursée par la Caisse d’Assurance Maladie.


La greffe gingivale se passe au cabinet dentaire et dure entre 1 à 2 heures. Elle se pratique bien sûr sous anesthésie locale.

La première étape consiste à un détartrage et un polissage des racines pour que l’opération se passe dans des conditions optimales d’asepsies. Afin de préparer la gencive à recevoir le greffon, le chirurgien-dentiste va désépaissir la gencive sur toute la zone à greffer.

Lorsque la racine de la dent est propre et que la gencive est prête, le chirurgien-dentiste va pouvoir prélever le greffon. Il va donc ôter un morceau important ou peu important au niveau du palais. La partie du palais prélevée se cicatrisera d’elle-même.

Une fois que le greffon est prélevé, il va être posé sur la zone à greffer de la gencive. Il sera cousu afin qu’il tienne correctement. Les fils sont auto-résorbables. La suture est une partie essentielle car il faut que le greffon soit complètement immobilisé.

Pour finir, un pansement sera mis en place afin de recouvrir le tout. La greffe gingivale est maintenant terminée.

Votre chirurgien-dentiste vous prescrira des antibiotiques et des antalgiques mais également des anti-inflammatoires. Vous aurez très certainement mal pendant plusieurs jours, il faut le reconnaître. Prenez donc bien le traitement prescrit par votre dentiste.

Une semaine après la greffe, vous allez devoir retourner voir le praticien qui vérifiera que tout est en ordre. La cicatrisation de la greffe prend en moyenne 3 à 4 mois.


Déchaussement dentaire, que faire pour l'éviter ?

Même si dans la majorité des cas votre dentiste pourra traiter le déchaussement de vos dents, il vaut mieux soit le stopper soit le prévenir. Voici donc nos conseils :

Un brossage de dents optimal

C’est par là que tout commence. Le brossage de dents doit être bien réalisé pour ne pas que la plaque dentaire s’installe. Brossez-vous les dents 2 à 3 fois par jour et pendant 2 minutes. Il est important de ne pas les agresser. Nous vous conseillons donc d’utiliser soit une brosse à dents à poils souples soit encore mieux, une brosse à dents électrique qui élimine plus de plaque dentaire.

Préférez ensuite utiliser une brossette interdentaire plutôt que du fil dentaire. Le jet dentaire peut également être une solution surtout pour vos gencives.

Choisissez bien votre dentifrice. Achetez de préférence un dentifrice spécial pour gencives sensibles si l’infection est déjà présente. Optez pour un dentifrice Bio ou 100 % naturel car ils sont moins agressifs pour vos dents comme pour vos gencives.

Source :
Date de création : 29/08/2017
Date de modification : 21/02/2019
Fiche suivante
Qu’est-ce que la plaque dentaire ?