Dr Pierre Sultan, Dentiste la Défense, 1 Place des Reflets, 92400 La Défense

Prévention

dans QUESTIONS/réponses

“ 

Phobie du dentiste : 5 conseils pour surmonter votre peur

 ”

La peur du dentiste, ou stomatophobie, est une appréhension largement répandue qui touche près de 54 % des Français selon de récents sondages. Pouvant pousser au refus de soins dentaires dans les cas les plus graves, cette phobie a des conséquences réelles. Retarder la prise en charge de caries peut s’avérer extrêmement néfaste. Afin d’éviter de tels désagréments, des méthodes simples existent pour apaiser les angoisses des personnes les plus rétives à la roulette. 

Ne pas hésiter à en parler

Pour réduire l’anxiété, les personnes souffrant de cette phobie ont tout intérêt à l’extérioriser. Il est important d’en parler à son dentiste en premier lieu. Une discussion sur la peur ressentie permettra d’instaurer un climat plus serein et de diminuer le stress. Dans les cas les plus sérieux, ou même prendre rendez-vous auprès d’un dentiste constitue une difficulté insurmontable, il apparaît utile de se faire aider. Consulter un psychothérapeute ou discuter avec d’autres stomatophobes sont des initiatives à recommander.

De bonnes habitudes à prendre

Il est possible de mettre en place une routine efficace à appliquer avant chaque consultation chez son dentiste. Toutes les méthodes permettant de se relaxer et de baisser son stress sont à encourager. On recommandera notamment d’éviter de consommer des excitants comme le café et de se coucher tôt la veille d’une consultation. Une fois dans la salle d’attente, il est important de se détendre, en écoutant de la musique, en lisant un livre ou en travaillant sur sa respiration. Il existe également des méthodes comme la sophrologie ou l’acupuncture qui présentent de vrais résultats pour faire diminuer le stress.

Le recours à l’anesthésie

Dans les cas les plus sévères, la peur du dentiste pose un véritable problème que ni les médicaments ni le MEOPA ne peuvent solutionner. Dans cette situation, envisager l’anesthésie est utile pour remédier aux angoisses du patient. Une anesthésie légère comme la neuroleptanalgésie est de plus en plus pratiquée dans ce but. Grâce à des sédatifs, elle permet de calmer les peurs. Les stomatophobes ayant besoin de soins importants pourront préférer une anesthésie générale avec hospitalisation. Cette solution a l’intérêt d’être indolore et de permettre de soigner et d’extraire de nombreuses dents en une seule intervention.

Habituer les enfants aux consultations

La peur du dentiste est très présente chez les enfants et aura tendance à perdurer à l’âge adulte si rien n’est fait. Le meilleur moyen pour que les plus jeunes ne soient pas effrayés à l’idée d’aller chez le dentiste, c’est encore de les habituer aux consultations. Un rendez-vous par an auprès d’un dentiste est un bon moyen pour les accoutumer avec l’ambiance d’un cabinet dentaire. Une fois la confiance de l’enfant gagnée, les risques de phobie se dissiperont.

Des produits qui facilitent la relaxation

Un chirurgien-dentiste a aussi la possibilité de prescrire des médicaments dont les effets anxiolytiques contribueront à atténuer fortement la peur ressentie. La technique de la sédation consciente par MEOPA fournit d’excellents résultats chez les personnes phobiques. Le Mélange équimolaire d’oxygène et de protoxyde d’azote s’inhale durant quelques minutes avec un masque et permet de se sentir pleinement relaxé. Cette méthode a l’avantage de ne présenter aucun effet indésirable et de réduire les douleurs légères.

Source :
Date de création : 07/05/2019
Date de modification : 12/12/2019
Fiche suivante
Comment prévenir et remédier à une inclusion dentaire