Dr Pierre Sultan, Dentiste la Défense, 1 Place des Reflets, 92400 La Défense

Implantologie et greffe osseuse

dans QUESTIONS/réponses

“ 

Faut-il augmenter la quantité de muqueuse kératinisée autour des implants dentaires ?

 ”

Autour des dents il existe une muqueuse ferme, adhérente à l’os, qui constitue une barrière naturelle contre les infections et la perte osseuse qui en résulterait.

Il s’agit de la muqueuse kératinisée.

Faut-il augmenter la quantité de muqueuse kératinisée autour des implants dentaires ?

Autour des dents il existe une muqueuse ferme, adhérente à l’os, qui constitue une barrière naturelle contre les infections et la perte osseuse qui en résulterait. Il s’agit de la muqueuse kératinisée.

Il est parfois nécessaire d’en prendre au palais pour la greffer au collet des dents lorsqu’il en manque.

Doit-on en faire de même autour des implants pour en assurer la pérennité ?

L’inflammation de la gencive autour de l’implant augmente si la hauteur de muqueuse kératinisée est insuffisante.

Par ailleurs l’absence de gencive kératinisée autour des implants augmente de façon significative la perte osseuse le long de l’implant.

C’est pourquoi il faut envisager, quand cela est nécessaire, des greffes gingivales :                               

  •      Avant la pose des implants lors des extractions pré-implantaires par exemple.
  •      Lors de la pose des implants ou lors de leur dégagement avant la mise en place des couronnes.

Il ne faudra pas attendre que les couronnes soient posées sur les implants pour traiter une inflammation de la gencive péri-implantaire liée à une absence de muqueuse kératinisée.

Ainsi un implant d’accès difficile aux mesures d’hygiène et dépourvu de muqueuse kératinisée présente plus d’inconfort au nettoyage, favorise l’installation de l’inflammation et surtout expose à une perte osseuse péri-implantaire plus importante.

Cette situation pose par conséquent l’indication d’un apport de muqueuse kératinisée par greffe.

Ces apports de muqueuse kératinisée doivent être réalisés avant ou pendant la pose des implants pour conduire à des résultats esthétiques et fonctionnels satisfaisants.

Inversement un traitement tardif post-implantaire expose le dentiste à la gestion de tissus inflammatoires pouvant présenter des déficits muqueux et osseux, et nécessiter des traitements complexes et incertains.

Source :
Date de création : 01/06/2018
Date de modification : 06/02/2023
Fiche suivante
Comment prévenir l’apparition des caries ?