Dr Pierre Sultan, Dentiste la Défense, 1 Place des Reflets, 92400 La Défense

Implantologie et greffe osseuse

dans QUESTIONS/réponses

“ 

La perte osseuse

 ”

Parmi les affections susceptibles de toucher la mâchoire, la perte osseuse n’est pas à prendre à la légère. Cette détérioration de la densité osseuse se signale par une dégradation de l’os péri-radiculaire (autour de la racine de la dent). Différentes maladies peuvent en être à l’origine, mais aussi des traumatismes ou de mauvaises habitudes. Dans tous les cas, il est impératif de signaler rapidement ce problème à votre chirurgien dentiste pour une prise en charge efficace.

Les différentes causes possibles

Deux causes principales sont à mettre en avant pour ce qui concerne la perte osseuse : les maladies parodontales et le vieillissement. En effet, la perte osseuse est souvent due à une maladie parodontale qui n’a pas été soignée ou n’a pas reçue le traitement adapté. La gingivite comme la parodontite peuvent venir dégrader la masse osseuse, en commençant par l’os alvéolaire (l’os autour de la racine dentaire). Celui-ci perd de sa densité et ne peut plus maintenir la dent en place. De telles maladies peuvent également causer plaies et abcès, qui s’ils ne sont pas traités sont de nature à causer la dégradation de la masse osseuse.


Des causes naturelles sont également à redouter concernant la perte osseuse. Le vieillissement contribue à la diminution de la densité de l’os, à une diminution de la fermeté des gencives, à une diminution de leur attache à l’os et à la dent et donc à une stabilité réduite des dents. L’apport en fluor et en calcium est essentiel pour que les gencives ainsi que les dents demeurent en excellent état. Si elles se détériorent, l’os péri-radiculaire peut être touché. La perte osseuse peut aussi être due à une infection se signalant au sein de la mâchoire, ou à une infection dentaire. Une fracture dentaire peut encore en être à l’origine, tout comme une hygiène buccodentaire laissant à désirer.

Les symptômes à surveiller

Il est possible de repérer les cas de perte osseuse à travers une mobilité dentaire accrue. Cette affection se caractérise par une perte de fixation des dents à la mâchoire, l’os alvéolaire ne maintient plus les racines dentaires de manière optimale. Des dents plus mobiles vont alors bouger plus facilement, aussi bien par simple contact qu’au moment de la mastication.


Si la perte osseuse est causée par une maladie de la gencive comme la gingivite, le symptôme le plus flagrant sera cette fois le gonflement de la gencive. Ce gonflement peut s’accompagner dans certains cas de douleurs au niveau de la gencive, d’une sensibilité importante ou de saignements. La formation d’une poche parodontale est également un élément qui indique une perte osseuse.


Si vous ressentez l’un de ces symptômes, ne perdez pas de temps : il est indispensable de contacter votre chirurgien dentiste dans les meilleurs délais afin de pouvoir recevoir un traitement adapté à votre situation avant que le problème ne s’aggrave.

Les traitements pouvant être apportés

Face à une perte osseuse, les solutions de traitement s’avèrent des plus limitées. Dans la majorité des cas, il faudra avoir recours à une greffe osseuse. Au préalable, un examen devra être effectué pour déterminer avec précision la situation de l’os et l’intervention à réaliser. La greffe a l’avantage de permettre de pallier le manque de masse osseuse au sein de la mâchoire. La transplantation se fait en général à partir de l’os maxillaire, ce qui a pour effet de diminuer grandement les risques de rejet.


Avec la greffe, le capital osseux du patient peut être reconstitué pleinement. Cette méthode contribue à rétablir le parodonte soutenant la dent. 

On peut aussi avoir recours à des xénogreffes type os déminéralisé bovin (bioos) ou des allogreffes (os d’origine humaine).

Source :
Date de création : 26/06/2020
Date de modification : 06/02/2023
Fiche suivante
Pourquoi poser des facettes dentaires ?