Dr Pierre Sultan, Dentiste à la Défense, 1 Place des Reflets, 92400 La Défense / Courbevoie
Solution de traitement
dans QUESTIONS/réponses

“ 

Les extractions dentaires 

 ”

Une extraction ou avulsion dentaire est une intervention qui consiste à extraire une dent de son alvéole. Souvent redoutée, elle est la plupart du temps moins douloureuse qu’il n’y parait grâce aux techniques de pointe utilisées et aux recommandations de votre chirurgien-dentiste.

Pourquoi arracher une dent ?

L’extraction de la dent vous est proposée lorsqu’il n’existe pas d’autre alternative ou lorsque les options thérapeutiques permettant de préserver la structure dentaire ont échoué. Si la conservation de vos dents naturelles reste pour nous une priorité, plusieurs raisons peuvent conduire à arracher une dent : 

  • une dent sévèrement cariée ;
  • la présence d’un abcès ;
  • un traumatisme de la dent (fissure, cassure) ;
  • une ou des dents de sagesse douloureuses ou pouvant nuire aux autres dents ;
  • un manque d’espace dentaire (dans le cas d’un traitement orthodontique par exemple) ;
  • un déchaussement dentaire dû à une maladie des gencives…

Dans tous les cas, nous procédons à un examen rigoureux de l’ensemble de votre dentition et à une évaluation de votre état général de santé (antécédents dentaires et médicaux) afin d’effectuer l’opération dentaire dans les meilleures conditions possibles. 


Extraction dentaire simple ou chirurgicale

Un examen radiologique permet d’évaluer le degré de complexité de l’extraction et de déterminer le type de procédé à envisager pour retirer la dent. 

  • L’extraction dentaire simple (exodontie) concerne les dents visibles qui ne présentent aucun risque de complications.
  • L’extraction dentaire chirurgicale (odontectomie) est pratiquée dans le cas de dents dévitalisées (les molaires en général), fortement abîmées par une carie, incluses ou difficilement accessibles.

Les étapes d’une extraction dentaire

Après avoir aseptisé son cabinet et stérilisé ses instruments, le praticien effectue plusieurs gestes techniquesindispensables au bon déroulement de l’arrachement de votre dent : 

  • la désinfection buccale à l’aide d’une solution antiseptique ;
  • l’anesthésie locale pour endormir le nerf de la dent à enlever ;
  • la syndesmotomie, c’est-à-dire la séparation de la dent de ses attaches épithéliales ;
  • la subluxation, qui consiste à faire bouger la dent à l’aide d’un élévateur positionné entre l’os de l’alvéole et la dent ;
  • la luxation et l’avulsion, c’est-à-dire une traction verticale réalisée avec un clapier pour déloger et retirer la dent.

Dans le cas d’une extraction chirurgicale, une incision de la gencive est nécessaire pour arracher la dent. Une fois la dent extraite, des points de suture permettent de refermer la cavité alors préalablement nettoyée. 


Les traitements suite à un arrachage de dent

Les traitements sont de nature différente :

En cas d’extraction simple sur une dent non infectée, un traitement antalgique et bain de bouche sera suffisant.

Si la dent était infectée, sera prescrit en plus un traitement antibiotique.

En cas d’extraction chirurgicale, on associera un traitement antalgique plus puissant, un traitement antibiotique et anti-inflammatoire, accompagné de l’application d’une poche glacée pour diminuer le gonflement.

Les conseils pour une meilleure cicatrisation

Pour optimiser la cicatrisation, quelques règles simples sont à respecter : 

  • reprendre le brossage des dents et le passage du fil dentaire progressivement ;
  • attendre la formation du caillot (première cicatrisation) avant de réaliser des bains de bouche ;
  • manger plutôt mou pendant 48 heures ;
  • éviter les aliments et les boissons trop chaudes ;
  • éviter le tabac et l’alcool ;
  • dormir la tête surélevée pendant 2 jours.

Vous souhaitez des informations complémentaires concernant l’extraction dentaire, faire un bilan ou programmer une intervention ? N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec le Docteur Pierre Sultan, Dentiste Stomatologue à la Défense. 


Source :
Date de création : 13/12/2018
Date de modification : 21/02/2019
Fiche suivante
Les maladies parodontales